64% des français satisfaits des agences immobilières… indépendantes…

Publié le par Michel

Dans sa « fameuse » enquête, largement reprise par les médias, la DGCCRF cloue au pilori toute la profession : « sur les 1070 agents immobiliers visités, 77,5 % sont en infraction pour les raisons suivantes : non affichage des prix, mention erronée de la superficie des logements, absence d’information sur les commissions, défaut de mandat des clients, exercice de la profession sans carte professionnelle. Au total, seuls 154 procès verbaux ont été dressés et 42 dossiers ont été transmis au Parquet ».

De son côté, l’Union fédérale des consommateurs publie dans sa revue Que choisir de septembre un test réalisé auprès de 4377 lecteurs au titre éloquent Agences immobilières : triste état des lieux et sous-titré Bienvenue chez les cancres».

Ces attaques sont graves, pénalisantes et diffamantes. J’espérais donc une riposte vigoureuse de ma fédération (FNAIM). Quelle ne fût pas ma surprise, pour ne pas dire ma colère, lorsque j’ai pris connaissance du communiqué de René Pallincourt, Président de la FNAIM, dans lequel il se contente de prendre acte des accusations outrageuses qui nous affublent : « il ne faut pas se le cacher, les résultats de cette enquête (celle de la DGCCRF) ne sont pas bons ».

Non content de tourner le dos à toutes celles et ceux qui payent une cotisation pour être représenté et défendu, notre Président en remet une couche ! « La cause de cette situation vient essentiellement du nombre considérable de création ces dernières années » (soulignés en gras dans le texte). Autrement dit, la faute à qui ? La faute aux petits qui se lancent dans ce métier sans expérience et sans encadrement.

Mais si on lit les résultats de l’enquête de la revue Que Choisir (numéro 451 de septembre 2007), on lit une autre interprétation : « Sur 7 réseaux d’agences immobilières testés, 7 récoltent un carton rouge. La conséquence de taux de satisfaction globale allant de 34 à 53% ! Seules les agences indépendantes, non affiliées à un réseau, s’en sortent  légèrement mieux, et parviennent à satisfaire les demandes de plus de six clients sur 10 (64%) ». Que Choisir précise que les réseaux ERA, Gestrim et Foncia mécontentent respectivement 40, 51 et 52% de leurs clients. Autrement dit, ce sont les indépendants, donc les petits, qui donnent le plus de satisfaction.

Si je ne m’abuse la FNAIM est essentiellement composée d’indépendants ! Il y avait donc largement matière à répondre ! Et puis 64% de clients satisfaits est ce que c’est si mauvais que ça ? En plus s’il s’agit d’une moyenne, cela signifie que certaines agences indépendantes font beaucoup mieux ! Pourquoi ne pas monter une contre enquête en prenant ces exemples afin de montrer aux gens que les professionnels responsables et honnêtes ne manquent pas dans notre milieu.

Commenter cet article