L'affaire Foncia

Publié le par Michel

Ce qu’il y a de formidable avec Internet, c’est que même lorsque l’on ne trouve pas ce que l’on cherche, on tombe parfois sur des informations des plus intéressantes.

Alors que je réalisais quelques recherches sur le site de Foncia pour écrire un billet je suis tombé sur une page de l’agence « Le Phare » à Marseille sur laquelle il est dit que « les entreprises filiales qui l'ont constitué rappellent les noms de Pallincourt ou d'Ancelin ».

Cette information presque anodine a de quoi surprendre ! Respectivement président de la FNAIM et administrateur de la CGAIM, Pallincourt et Ancelin occupent des fonctions électives qui, à mon sens, impose une neutralité absolue vis-à-vis des différents intérêts en présence.

Bien évidemment, l’un et l’autre sont libres de vendre leur affaire à qui bon leur semble, mais ils auraient du en faire état au regard de leur position respective au sein du réseau. Et sauf erreur de ma part cela n’a jamais été fait !?

Donc, au-delà du fait que la Fédération est à présent présidée par un professionnel qui ne dirige plus une affaire, cette situation pose de sérieux problèmes. Dans l’hypothèse où cette omission ne serait que le résultat d’une maladresse, elle remet en cause la capacité de toute la profession à faire preuve de transparence. Mais s’il s’agit d’une dissimulation délibérée, cela revient à un quasi aveu de complicité avec la société Foncia puisque René Pallincourt a fait modifier les statuts de la fédération pour lui permettre de rester membre de la Fédération alors qu’elle avait quitté la Caisse !

De son côté la Caisse fait légèrement mieux. Conformément à ce qu’il avait annoncé après sa prise de fonction, Georges-Pierre Isaac, prend la décision courageuse d’exclure Foncia du conseil d’administration de la Caisse suite au non renouvellement de ses garanties. Néanmoins, tous les sociétaires ont pu constater dans le courrier qui nous a été adressé que le poste de M. Ancelin au sein du conseil d’administration n’est pas remis en cause. Il ne faut pourtant pas sortir de Saint-Cyr pour faire le rapprochement entre son affaire actuelle (Le Phare Gestion SARL) et son ancienne affaire (Le Phare SA) devenue depuis « Foncia Le Phare ».

Ce qui n’était qu’une intuition, devient au fil de mes découvertes une évidence. Les banques, et notamment la Banque Populaire, ont bien l’intention de se tailler la part du lion dans le secteur de l’immobilier à nos dépend. Pour ce faire, il semble que leur stratégie passe par une mise sous contrôle des instances dirigeantes comme tend à le démontrer ces informations. Tout repose donc à présent sur les épaules de M. Isaac. Mais ira-t-il au bout de la démarche ?

Commenter cet article

minnie 05/07/2009 15:48

vous connaissez l'élégance du hérisson ???

Minnie 05/07/2009 15:46

Je suis stupéfait de tt ce que je lis ce dimanche a-m...hummm affaire à suivre

christophe yanes 08/03/2008 23:31

Bonsoir,
il y a un buzz autour de votre blog en ce moment ! Suite à l'info parue dans Agoravox, je me permet de faire un post sur votre démarche sur Le Blog Immobilier.

Bonne continuation

M.brice 08/03/2008 13:15

Bravo pour ton blog. Jette un oeil à mon site www.lesbanquiers.com ; le quotidien d'une agence bancaire.
Bonne continuation.

charp 07/03/2008 16:03

qui est-tu michel?
tu est deja célèbre !!

http://www.agoravox.fr/article.php3
id_article=37105