Un rapport bien embarrassant…

Publié le par Michel

Après le rapport de la DGCCRF et l’enquête de l’UFC sur les professionnels de l’immobilier, c’est au tour des Banques Populaires de jeter le trouble par l’intermédiaire d’une enquête interne sur le groupe Foncia. D’après le Monde, qui s’est procuré le document, il apparaît que le groupe immobilier a développé au fil des années des pratiques jugées autoritaires pour ses salariés et « une politique d’optimisation tarifaire » pour surfacturer ses clients.

Voilà donc une nouvelle qui ne va pas manquer de poser, je l’espère, des questions, notamment au sein de la FNAIM. En effet, la fédération qui a récemment annoncée ses intentions de policer la profession, et surtout ses membres, aura du travail dans les mois qui viennent. Si elle souhaite être crédible, elle devrait logiquement prendre des sanctions à l’égard des pratiques décrites, comme elle a annoncé l’avoir fait pour d’autres. Mais le Président Pallincourt en aura-t-il le courage ou la volonté ?

Rien n’est moins sur ! Il suffit de se remémorer le récent coup de force de Foncia pour rester membre de la fédération pour en douter. En modifiant les statuts de la fédération pour faire ce cadeau à Foncia, le président Pallincourt a démontré sans ambigüité son soutien au mouvement de concentration du marché au profit des banques. On voit mal comment la fédération pourrait prendre des sanctions contre un groupe immobilier auquel elle vient d’apporter un franc soutient. Pendant ce temps la fédération continue de mettre a l’indexe les petits adhérents que nous sommes. Affaire à suivre…

Commenter cet article

souchon 16/01/2008 18:14

Vos articles sont intéressants et peuvent être discutables...mais qui êtes- vous Michel X ????. Je pense si vous avez le courage de vos opinions vous devez avoir le courage de vous présenter, i ln'y a pas de honte à celà, peut-être que je vous connais et puis après 30 ans de métier, vous ne risquez rien en tombant le masque. confraternellement